Vie de la commune

La Commune, en parallèle du projet privé, met en place une stratégie d’Aménagement, tournée vers l’Avenir. Elle se projette dans la valorisation de son territoire au travers des valeurs de l’île et de ses habitants. Ce projet se construit sur les bases existantes ou passées de son histoire, de son économie, de sa culture et de son identité. L’écotourisme, le phosphate, la pêche, la chasse traditionnelle sont le moteur de son développement durable. En fixant quelques règles pour l’intérêt de tous et par la programmation d’équipements tel que darse, ancrages, espaces récréatifs et de tourisme, déchetterie, adduction d’eau potable, … elle prépare son avenir.

Cette planification communale permettra donc d’accompagner le développement harmonieux et de préparer la transition post-Avenir Makatea dès à présent.

Conscient de l’importance d’une reconversion en fin de travaux de réhabilitation mais également de la nécessité d’offrir dès à présent une économie alternative à celle du chantier, Avenir Makatea s’est engagé à soutenir les efforts des habitants de l’atoll en termes d’écotourisme. La valorisation des sites culturels et naturels ainsi que la rénovation des infrastructures constituent la base de ce projet. Cette anticipation permettra de proposer aux habitants une stratégie touristique réaliste, adaptée à l’atoll et à son mode de vie simple et naturel. La mise en valeur des patrimoines s’accompagne d’un embellissement du cadre de vie et le développement des principes du développement durable (tri et gestion pertinente des déchets, économie de l’eau, transport en mode doux, …). Ces pratiques sont celles qui prédominent dans le projet d’exploitation secondaire pour le bâti des logements ou industriels.

Anticiper la réhabilitation, c’est amener des propositions, des occasions. C’est en ce sens que Avenir Makatea a proposé à la commune un rapport sur divers projets d’éco-tourisme qui pourraient permettre à Makatea d’utiliser ses ressources et ses attraits pour proposer un lieu touristique authentique.

Au-delà des discours sur l’unicité de l’atoll, son potentiel, ses richesses, il est aussi des réalités sans appel : pas d’espaces disponible pour une agriculture vivrière, un passif environnemental que l’on souhaite invisible, une absence d’espace de liberté et d’entreprise, un manque d’opportunité et de capacités d’épanouissement.

Des scénarios sont envisageables dès à présent et ne nécessitent qu’un faible investissement. Mais il faut pouvoir accéder à l’atoll, permettre aux biens, aux marchandises d’arriver, assurer une offre sanitaire et de secours, de services. Au travers de la mutualisation de certains équipements, la filière peut prendre son essor. Elle pourra se développer au cours de la réhabilitation, dont la géographie et le calendrier ont tenu compte de cette demande. Les employés et leur famille seront les premiers clients d’espaces de découvertes et de loisirs.

Avenir Makatea a défini des règles de financement de travaux nécessaires pour aider les porteurs de projet sur place. Ils pourront ainsi faire leurs premiers pas sur une base économique fiable. Au bout de quelques années, les investissements réalisés devront être rentabilisés : les activités touristiques seront devenues auto-suffisantes.